Discours de Monsieur le Maire - Vux 2017

Mesdames messieurs, chers Guénangeoises et Guénangeois,

C’est un moment privilégié que de nous retrouver le conseil municipal devant vous pour faire le bilan de l’action municipale. Dans 2 mois nous serons au mi-mandat aussi, nous soulignerons nos préoccupations et nous tracerons les perspectives pour les années qui viennent.

 Le bilan

L’année 2016 s’est traduite par des dépenses d’investissement à hauteur de 1 500 000 €

Qui se déclinent par :

Des travaux

 Au COSEC (sol et peinture), à la Bibliothèque (l’ascenseur), à l’école Ste Scholastique (peinture couloir, clôture de la cour), dans nos écoles (installation de tableaux interactifs), à Guélange (aire de jeux), à la gendarmerie (escalier extérieur), des travaux divers (accessibilité dans les bâtiments communaux).

Des achats

Place de la république (acquisition du café-PMU, mercerie, pizzeria, il reste à faire le kiné, un appartement) pour nos services (tondeuse autoportée, outillages divers, sécurité PM), au centre social (l’équipement pour la réalité virtuelle)

Des immobilisations

Des études et frais de notaires (quartier république, achats ou cession de biens)

Des remboursements

D’emprunts et avance de l’EPFL (sur les 25 ha d’achat,  des terrains de la fondation de la salle)

Nous profitons de cet instant pour saluer le travail de nos agents des services techniques pour les travaux en régie,

Mais aussi nos autres personnels visibles auprès des Guénangeois comme au centre social, à la bibliothèque, dans les activités du périscolaire, dans les écoles maternelles ou en mairie et les moins visibles qui assurent également le bon fonctionnement de la maison au service des habitants.

Le recensement débutera le 19 janvier, la semaine prochaine, nous vous vous demandons de faire un bon accueil à ces agents recenseurs. Ils sont là pour vous accompagner en cas de difficultés. Mais nouveauté, vous pouvez remplir le questionnaire par internet.

-La sécurité.

Cet après-midi, nous venons de terminer une réunion de travail et une visite du quartier République avec Monsieur Emmanuel Berthier Préfet de la Moselle. Il s’est rendu compte de visu de nos difficultés. Pour notre part, nous attendons un effort accru de l’état et de ses services et l’avons remercié pour ce temps d’écoute.

Actuellement, Guénange fait régulièrement la une sur les problèmes de sécurité qui est lié au trafic de stupéfiants.

Nous avons une minorité d’individus au comportement dangereux qui veulent faire du quartier république une zone de non droit. Ils sont accompagnés d’autres dealers venant des collectivités voisines, voire de plus loin.

Nous avons redemandé de vive voix à monsieur le préfet le passage en zone de sécurité prioritaire. Il nous a indiqué que l’important, c’est que Guénange reste une ville agréable à vivre et que les forces de gendarmerie seront présentes pour obtenir des résultats.

Nous pouvons vous assurer que nous travaillons de concert les élus, les responsable de Batigère,  notre PM INTERCOMMUNALE avec la sous-préfecture, la gendarmerie et Mme la procureure de la République. Et que nous aurons des renforts des gendarmes de Thionville indispensable, c’est un travail de long terme pour être efficace.

Nous rappelons que notre police intercommunale est désormais équipée de cameras individuelles et de taser. Elle travaille en binômes avec les gendarmes sur le quartier. La camera permet :

  • pour le citoyen d’éviter d’être victime d’abus de la part de la PM
  • pour la PM d’être protégée contre une mise en cause injustifiée
  • pour le maire le respect de la déontologie par la PM
  • pour les magistrats des éléments objectifs pour un jugement

Nous vous indiquons que nous avons déposé depuis quelques mois  des dossiers pour un renforcement du dispositif camera en ville. Nous attendons les accords du ministère de l’intérieur avant le  démarrage des travaux.

Nous répondons favorablement à la demande de la gendarmerie et nous aménagerons 4 logements supplémentaires afin de renforcer les effectifs de la brigade sur Guénange.

Nous rappelons ici que le maire n’est pas un juge. Il est un officier de police judiciaire qui accompagne les forces de l’ordre dans leur mission régaliennes.

C’est à la justice de sanctionner les contrevenants au regard des lois de la république.

Nous insistons sur ce point, car il est facile de dire « que fait le maire »

-Le quartier République.

C’est assurément le quartier le plus populaire de la ville et nous affirmons ici que leurs habitants sont des Guénangeois à part entière.

Il n’est nullement question comme certains au conseil municipal le demande, d‘abandonner ce projet.

Réfléchi dès 2008, la requalification est notre dossier phare pour les 2 années à venir ou nous investirons 3 millions d’euros. Nous accompagnerons ainsi le groupe Batigère qui lui a déjà investi près de 14 millions d’euros dans la rénovation et le résidentialisations des immeubles. Nous allons désenclaver ce quartier qui bénéficiera de nouvelles voiries avec la construction de nouvelles de maisons individuelles en accession à la propriété. 40 maisons environ avec un taux de tva réduit du fait que ce secteur est acté politique ville par les services de l’état (Cout  des maisons entre 140 et 175 milles euros par la volonté municipale d’une cession de terrain à un prix attractif).

Par ailleurs, nous avons déjà fait l’acquisition de l’ilot café Bruno place de la république pour une démolition permettant une meilleure ouverture de la place sur le boulevard division Leclerc. Coût de l’opération achat démolition réaménagement environ 1 million d’euros supplémentaire.

Pour ce dossier, nous avons obtenu 200 000 € de l’état, 200 000 € du département, 100 000 € de la région et 1 200 000 € la plus grosse part de la communauté de commune de l’arc mosellan dans le cadre de l’aide aux communes pour l’amélioration du territoire.

Nous sommes en attente sur un dossier de fonds européens, je ne désespère pas d’obtenir davantage de l’état.

Les travaux devraient débuter en avril.

Vous pouvez consulter les plans dans le hall de la mairie

Cette opération permettra de parachever l’objectif que nous nous somme fixer dès 2008, de faire en partenariat avec le bailleur du quartier République, un bel  ensemble de logements locatifs ou en tout état de cause, la ccam devra apporter une autre pierre à l’édifice, les conteneurs poubelles enterrés.

-Le cœur de ville

Un mot sur le cœur de ville, Guénange est une ville attractive, vous le constatez au vu du développement de l’habitat depuis plus de 20 ans. Apres les derniers lotissements Eole, Jardin d’Antoine, Hélios, les engins de chantiers sont à la manœuvre sur l’emplacement des anciens bâtiments du centre de formation professionnelle des frères.

La société Nexity aménage cette parcelle de 6 ha en 2 tranches.

La tranche 2 débutera lorsque le hangar agricole propriété de la ville sera déplacé de l’autre côté de la RD 60 le long du chemin communal en direction du centre équestre.

Des appartements et de la maison individuelle en accession à la propriété ou en locatif bénéficieront également d’un taux réduit de TVA à 5,5 %. Cette opération permettra à des revenus plus modestes d’accéder à la propriété.

Les travaux s’étendront sur 3 années, ils  parachèveront le schéma d’aménagement de la ville validé par le conseil municipal en  l’année 2000.

-La laïcité

Nous voudrions revenir sur la laïcité et l’identité qui font actuellement débat dans notre société.

Laïcité et identité sont des facteurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

La laïcité a été conçue sur la base de l’article 10 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789.

Elle repose sur la neutralité de la puissance publique à travers 2 lois.

Celle de mars 1882 et celle de décembre 1905 sur la séparation des églises et de l’état.

A travers ces lois, qui, ne s’appliquent pas comme-t-elle en Alsace Moselle, il ne s’agit pas de combattre le fait religieux, mais le conservatisme qu’il peut engendrer dans l’évolution de la société face à la montée de l’intégrisme et le fanatisme. Phénomènes dont la presse écrite et l’audio-visuelle se font largement écho

La laïcité est ce qui fait société dans le respect de nos différences.

C’est le socle du vivre ensemble dans une société qui se mondialise et devient de fait de plus en plus multiculturelle.

Nous soulignons ici que sur notre commune, nous ne rencontrons pas ce type de problème.

-La communauté de commune de l’Arc Mosellan.

Après 13 années de gestion communautaire hors norme, l’année 2016 a été celle de la remise en ordre de nos statuts qui n’étaient pas conforme aux lois qui régissent les intercommunalités. Les services de l’état ont fermés bien volontairement les yeux pour faciliter la mise en place de notre intercommunalité.

L’injonction et un rappel à la loi a été fait  lorsque les compétences multi accueil et périscolaire continuaient à être exercées par les communes avec une prise en charge financière de celles-ci à hauteur de 40 % par la CCAM.

Aujourd’hui, il y a retour au communes du quotidien, outre les compétences obligatoires, la ccam gèrent directement que les compétences facultatives suivantes :

Le tourisme, la dératisation, le transport et entrées piscine scolaire et la petite enfance.

En 2017, la structure de nos budgets communaux sera donc bien différente.

Nous souhaitons ardemment que l’arc mosellan travaille dans un esprit communautaire renforcé au service de nos 34 400 habitants.

De nombreuses tâches nous attendent :

  •  la création de nouvelle structure de la petite enfance (études en cours)
  • Le financement et réalisation du très haut débit pour une arrivée en 2018
  • La gestion des milieux aquatique et la prévention des inondations
  • Le transfert des compétences eaux et assainissement
  • L’ouverture du chantier des OM en stand-by depuis 2008 (études en cours)
  • Le développement la promotion du  tourisme  sur le territoire
  • Notre implication dans l’Europort d’Illange
  • Quelle implication demain dans la Mégazone d’Illange Bertrange devenu compétence régionale voire intercommunale sur le nord mosellan.

Du pain sur la planche pour les élus communautaires d’ici 2020

-La transition

Comme nous vous en avons fait part déjà en 2016 nos budgets communaux sont dans des phases transitoires quant

  • A nos marges de manœuvre financières
  • Aux investissements à mettre en œuvre

Les baisses de dotation de l’état des subventions d’investissement nous obligent à trouver de nouveaux équilibres budgétaires, d’aller à l’essentiel avec pragmatisme.

Nous avons donné l’exemple par une baisse de 15 % des indemnités d’élus.

Pendant des années, nous avons su maintenir nos taux d’imposition bas, ils sont identiques à ceux de 1983 grâce à une recherche de subventions.

Vous pouvez mesurer l’évolution de notre ville et de ses équipements et notre faible taux d’endettement.

Sur les 4 dernières années, malgré une évolution de notre population, les recettes de fonctionnement sont à la baisse d’environ 600 000 €et de 1 000 000 € sur 10 ans.

Ce qui nous oblige à faire des choix tout en préservant autant que faire ce peu la vie associative et les besoins qu’elle exprime et le fonctionnement de la maison mairie.

Pour les 3 années qui viennent outre  le quartier république, notre engagement s’orientera prioritairement à la réalisation de la cité scolaire dans l’ancien lycée Joseph Cressot. Nous demanderons à l’état les subventions d’accompagnement ainsi qu’à la Caisse d’ Allocations Familiale pour le périscolaire.

Si 2017 sera une année de transition, l’année 2018 devrait être de meilleure augure car nous aurons terminé de payer les acquisitions foncières soit 340 000 € en plus sur le budget.

Comme toujours, avec mon équipe, nous allons nous atteler à la tâche avec constance et persévérance malgré les écueils, la réussite sera au rendez-vous.

-Une année d’élection

Nous sommes à quelques mois de l’élection présidentielle. Notre société traverse une crise de confiance, les attentats ont généré des tensions, des débats parfois stériles autour des valeurs identitaires et républicaines.

Un profond malaise traverse les différentes couches sociales de notre société  qui est en profonde mutation.

Les candidats vont avancer leur programme. Certains prônent plus de libéralisme ou moins d’Europe et n’hésitent pas à remettre en cause notre modèle  social.

A travers notre bulletin de vote, nous devons défendre ce modèle républicain qui plonge ses racines dans la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789.

Déclaration des droits de l’homme qui en 17 articles  avec des mots simples et en peu de phrases nous dit tout de la république et des valeurs qu’elle incarne.

Mais il aura fallu la troisième république pour que ces mots et ses valeurs se transforment en lois.

  • Loi sur l’école gratuite et obligatoire
  • Loi sur la laïcité
  • Loi sur l’assistance médicale gratuite qui donnera naissance à la Sécurité Sociale.
  • Loi sur le service à l’enfance qui donnera naissance à la Caisse d’Allocations Familiales.
  • Loi sur l’assistance aux vieillards et infirmes qui donnera naissance aux Caisses de retraite
  • Loi sur la liberté syndicale qui donnera naissance aux délégués du personnel comité d’entreprise.

Sachez-vous imprégner de notre histoire et de ceux qui l’ont faite avancer et de bien choisir le candidat porteur d’avenir qui s’inscrit dans cette continuité loin des éphémères tweet et  buzz  qui masquent le débat de fond.

Il nous faut innover et faire évoluer notre modèle social en développant nos solidarités  dans cette société trop fragmentée. Vous savez ou se trouvent les forces de progrès.

 Conclusion

Avant de vous adresser nos vœux

Une citation de  Georges Clemenceau un très grand républicain

«  Il faut savoir ce que l’on veut,

Il faut ensuite avoir le courage de le dire,

Il faut ensuite avoir l’énergie de le faire »

J’en termine en adressant    à vous tous les représentants :

Des  associations, des personnels communaux, des enseignants, des sapeurs-pompiers, de la police municipale intercommunale, des forces de gendarmerie, des commerçants et artisans des professions libérales, des chefs d’entreprise.

Qui êtes les forces vives de la cité

A vous Guénangeois présents ce soir

Mes meilleurs vœux, ceux de mon conseil municipal

Vœux de santé, de joie, de bonheur partagé avec vos proches

Une année de succès, pleine de découvertes.

En somme, une très belle année 2017 pour chacun