lettre du Maire Juillet 2016.

80 ans déjà………

Le 03 mai 1936, le front populaire sort victorieux des élections législatives.

La semaine de 40h, les congés payés, le droit syndical n’étaient pas au programme du gouvernement  conduit par le premier ministre Léon Blum.

Mais à la suite de ces élections, les grèves se généralisent dans les entreprises industrielles entrainant l’occupation  des usines et des millions de salariés qui manifestent  dans les  rues.

Des négociations s’engagent avec le patronat (les 200 familles) sous l’égide du gouvernement fraîchement installé.

Les négociations s’achèvent sur les accords Matignon du 07 juin 1936 qui créent :

  • Les premières conventions collectives
  • Les délégués du personnel
  • Les libertés syndicales
  • La semaine de 40 h
  • Les 2 semaines de congés payés.

Une révolution dans le monde de l’entreprise…..mais, il faut savoir que les premiers congés payés ont été acquis par les fonctionnaires de l’état en 1853 par un décret impérial de Napoléon III et que cette idée est reprise dans ce nombreux pays d’Europe et d’Amérique Latine.

Près de 600 000 salariés bénéficient des premiers congés payés. En 1937 ils seront 1 800 000.

En 1942, Léon Blum est jugé par le régime de Vichy qui accuse le front populaire d’être responsable de la défaite de 1940 face à l’Allemagne  nazie, en encourageant la paresse des travailleurs, l’esprit de jouissance et de facilité. A ses détracteurs, il répondra cela :

« On s’est rendu compte que le loisir n’est pas la paresse, que le loisir est le repos après le travail, que le loisir et le sport sont pour l’ouvrier la santé et aussi comme une réconciliation avec la vie naturelle dont il est trop souvent frustré…… » 

Condamné à la prison, il sera ensuite déporté en Allemagne dans un camp de concentration jusqu’à la libération en 1945.

Avec 80 ans de recul, les loisirs, les vacances, le sport  sont présents  dans notre vie. Ils sont un formidable moteur de développement économique pour les entreprises de notre pays. La France n’est-elle  pas la première destination touristique du monde ?

Rendons hommage à Léo Lagrange sous-secrétaire d’état aux sports et des loisirs du front populaire décédé au front en juin 1940.

Les vacances 2016 sont là, sachons apprécier cette conquête sociale.

A Guénange ou sous d’autres cieux chacun prendra le temps de la pause pour se ressourcer en famille ou avec des proches.

Quant au centre social communal Louise Michel et ses animateurs, il offre en juillet et août, aux enfants et aux  familles un lieu d’accueil, d’activités et de détente.

Je vous souhaite une  très belle pause estivale.

Jean-Pierre La Vaullée