LAÏCITÉ

C’est en premier lieu LA LIBERTÉ, liberté de croire ou de ne pas croire et d’exprimer cela dans les limites qu’est la liberté d’Autrui.

 

La Laïcité ce n’est pas une conviction, mais un principe qui autorise toutes les croyances ou de ne pas croire.

 

Ce principe a pour conséquence directe la séparation de l’Etat et des organisations religieuses. Cela se traduit par la neutralité de l’Etat, des Collectivités territoriales et des services publics.

 

Les fonctionnaires doivent faire preuve de neutralité.

 

C’est l’esprit de la loi du 9 décembre 1905.

 

Le droit local d’Alsace Moselle déroge à la loi de 1905 sur la laïcité et confère aux communes des pouvoir plus étendus dans ce domaine pour les cultes catholiques, protestants, juifs.

 

Ce qui a permis à la ville de mettre un local culturel et cultuel au culte musulman.

 

Le 06 janvier 2015, la veille de l’attentat contre Charlie-hebdo, les représentants des religions catholiques, protestantes, juives et musulmanes ont proposé lors d’une audition à Paris devant l’observatoire de la laïcité d’abroger dans le droit local l’article relatif au blasphème.

 

Aujourd’hui, il est constaté des demandes particulières notamment dans les cantines scolaires, les activités sportives.

 

Les réponses concrètes à ce type de demande se trouvent disponibles et accessibles sur le site internet www.laïcité.gouv.fr

 

L’observatoire de la laïcité a été créé par décret en 2007 par Jacques Chirac.

 

Il a été installé le 8 avril 2013 officiellement par François Hollande.

 

Cette structure peut être saisie par le gouvernement sur les questions touchant à la laïcité.

 

 

La laïcité c’est le mieux vivre ensemble.

 

Jean-Pierre La Vaullée

Maire de Guénange